LE MOST 2021
 
Auteur Denis Duquesnel FRA 2671
Tout d'abord la joie de se retrouver venant de toute la France après une si longue attente.
Le lac est très haut permettant de gagner une 20aine de mètres en largeur, mais beaucoup de bois flottants freinent souvent la progression, voire sont dangereux pour le fragile Moth à foil de notre ami luxembourgeois André.
La première manche par vent de sud avec grosses rafales à 20knt+ a fait des dégâts et beaucoup de dnf qui seront des dns pour la suite,  27 inscrits 17 classés !? une dérive cassée, un mât cassé, une bôme démolie, une dérive arrachée (le Contender du club local) et trop de vent pour les débutants. C'est une bagarre à couteaux tirés avec mon ami et néanmoins adversaire Stéphane.
A la bouée sous le vent lors de l'empannage, un énorme refus de 45° nous fait passer tous les deux à la baille dans un ensemble chorégraphique du plus bel effet. Au bout de la journée, il mène trois manches à une, mais je suis devant lui du fait d'une meilleure 4ème manche. Nous sommes en temps réel avec 3 D-One toujours à l'affût mais qui prennent souvent "une boîte" au portant et 2 RS500 un peu dépassés par la force du vent. La dernière journée va être  décisive.
Je change préventivement mon stick en bambou bien éclaté, pour un neuf qui n'a jamais servi...
... mais qui n'est au point car dans l'unique manche du 2ème jour, encore très ventée et qui finira par un coup de vent écourtant la journée, alors que je suis aux avant postes, le silent bloc s'arrache et le stick passe à l'eau ! Je le récupère et remet le bout de secours qui me permet de terminer, mais en perdant 4 places. Le lemme fondamental de la fiabilité ne se dément pas !
Au final, Stéphane 3ème me bat d'un point au général et je suis au pied du podium, les ineffables frères Cadres et leurs B14 terminant en vainqueurs.
 
J'invite mes camarades Contender à rejoindre les prochaines étapes de Breizhskiff en Atlantique à Carnac en septembre, la Baule en octobre et Bordeaux en novembre...